Venir au club

Depuis que le LEB a cessé son exploitation le 4 décembre 2013, après 140 ans au service de la population et de l'économie du Gros-de-Vaud, la société lausannoise tl perturbe le service public du Gros-de-Vaud (constants retards et annulations de trains).

Il est donc conseillé de nous rendre visite en utilisant votre voiture, un parking étant à disposition à la Grande Salle de l'Etang.

Merci de votre compréhension.

Portes Ouvertes

25 et 26 avril 2020
Réseaux électrique et à vapeur vive.
Entrée gratuite.
Buvette:
- Boissons et petite restauration
Horaires:
- Samedi, 10h - 18h
- Dimanche, 10h - 17h.
Activité présente sur Loisirs.ch.
Voir les détails de cette manifestation pour le samedi et le dimanche (programme pouvant être différent).

Ovale vapeur

Notre ovale vapeur est en train de s'enrichir d'une nouvelle zone de garage des rames remorquées.
Cette installation, qui prendra place à un niveau inférieur sous les voies principales, est en cours de construction.
L'accès sera réalisé au travers d'une rampe reliant directement les voies principales au nouveau dépôt.
Cela permettra le stockage de longues rames marchandises ou voyageurs déjà préformées.

Réseau électrique

LE grand chantier en cours sur ce réseau bâti sur 3 étages consiste en une profonde transformation du système de commande des gares et des trains.
Devenu obsolète et parfois capricieux, l'ancien système qui a fait ses preuves depuis plus de 30 ans va laisser la place à un système numérique.
Les membres participant à cet ambitieux projet ont choisi comme base les microprocesseurs Arduino et le cahier des charges détaillé est en cours d'élaboration.

Voyage G1MRA 2019 en Angleterre

L'un de nos membres du club a décidé de saisir l'occasion de ce voyage, organisé par le G1MRA Switzerland, pour partir à la découverte de nouveaux horizons et de réseaux privés encore inconnus avec sans doute sa locomotive préférée... la 232 U 1 de la SNCF.

Enthousiasmé par cette superbe balade de fin d'été et d'exception, Cyril nous a déjà fait parvenir quelques nouvelles et photos. Nous aurons le plaisir de bénéficier d'une présentation à notre local d'Etagnières à son retour, ce qui risque bien de faire croître la représentation romande lors d'un prochain voyage...

De sacrés préparatifs

Avant de partir avec sa locomotive, et pour éviter toute mauvaise surprise lors des roulements organisés, les préparatifs ont été minutieusement effectués.

La 232 U 1 de Cyril est vue ici sur de superbes voies typiques des voies anglaises, mais que cette locomotive de la SNCF a peut-être connues sur des voies de débord où subsistaient des rails à double champignon. Derrière la machine, un wagon couvert équipé, entre autres, d'un compteur de vitesse.

La machine a été révisée et contrôlée en détail, plusieurs soirées de roulement au local ont été faits pour garantir un fonctionnement impeccable de la locomotive, et Cyril a aussi préparé une valise technique qui devrait faire parler dans le milieu.

Comme au moins un roulement se fera sur un réseau connu pour être très long, et sur lequel les locomotives et leur train rouleront à vue l'un derrière l'autre, Cyril a choisi d'équiper sa 232 U 1 d'une radiocommande, ce qui lui permettra en cas d'arrêt d'un train devant lui, de pouvoir s'arrêter rapidement en fermant le régulateur sans devoir faire une course éperdue après sa locomotive! On n'est jamais trop prudent...

Afin de se prémunir de tout imprévu, la valise technique a été remplie de tout ce qui est possible et imaginable pour pouvoir effectuer une réparation durant le voyage. Un équipement qui mériterait à lui seul un article sur le sujet!

Et vint le grand départ...

Le groupe suisse du G1MRA, qui n'en est pas à son premier voyage outre-Manche, a organisé ce déplacement avec tout le professionnalisme qui est nécessaire au déplacement d'un groupe "armé" de locomotives à vapeur vive, petits chefs d'oeuvres de mécanique qu'il s'agit de soigner au mieux.

Pour notre représentant romand, cela a commencé par un voyage en automobile jusqu'à la région zurichoise, et retrouver une première équipe au pied de l'autocar rutilant de la société Twerenbold.

Courte première étape en direction de Bâle pour prendre en charge une deuxième équipe et leurs précieux bagages..., avant un parcours nettement plus long pour rejoindre les côtes européennes et embarquer à bord d'un ferry pour une nuit à bord.

Le lendemain, arrivée sur les terres de sa Gracieuse Majesté, et... la découverte commence!

Premier réseau

Le premier réseau visité est celui de Monsieur Pullen. Les participants sont accueillis comme des rois par le propriétaire de ce réseau extérieur.

Le ciel est couvert, mais comme toujours en Angleterre, le soleil n'est jamais très loin et les éclaircies se montrent.

Ce réseau se développe dans un grand jardin. Il est légèrement surélevé ce qui permet d'accompagner sa locomotive et d'effectuer ses réglages et ajustements du régulateur en se baissant, certes, mais sans devoir se mettre forcément à genoux.

 

Un point de vue qui permet de découvrir le réseau à double voies, surélevé et conçu avant tout pour une exploitation facilitée des locomotives à vapeur vive. Pas de décor sur ce réseau, mais un beau développement et... de la place! Ici, une petite machine à 3 essieux au look ô combien british.

La double voie est montée sur des plateaux perchés sur des piliers espacés régulièrement, ce qui permet de rouler à plusieurs; au vu du nombre de participants, cela a dû être fortement apprécié!

Ce problème n'en est pas un pour Cyril, qui peut à distance agir sur le régulateur grâce à la radiocommande; au vu de la taille de ce premier réseau, nul doute que c'est un confort appréciable...

Deuxième réseau

C'est ensuite un certain Monsieur Armstrong qui reçoit, toujours de manière royale, nos ambassadeurs de la vapeur suisse!

Un réseau totalement différent du premier, car celui-ci n'est pas établi sur des voies surélevées, mais intégré dans le terrain avec un grand souci de la décoration. Ici, on ressent que le propriétaire a voulu un jardin d'agrément qui mette en valeur son empire ferroviaire, car la double voie traverse des stations et leurs faisceaux de voies reliées par un nombre plutôt généreux d'aiguillages! Une performance lorsque l'on sait que les appareils de voie sont complexes à maintenir sur un réseau extérieur!

 

Ce deuxième réseau est conçu de manière différente. Ici, le pilotage d'une locomotive à vapeur peut être un peu plus difficile en raison de la hauteur des voies. Par contre, ce réseau met en avant l'environnement du vrai chemin de fer, avec des infrastructures intéressantes et un plan de voies digne d'une maquette prévue pour l'exploitation. Du grand art!

Pour renforcer cet aspect de grande ligne parcourant le jardin et dans un souçi de se rapprocher le plus possible du monde réel, Monsieur Armstrong a même pensé à faire passer la double voie dans un tunnel, ainsi que sur un magnifique pont métallique, sans oublier un viaduc de briques si typique du paysage ferroviaire anglais. C'est sans aucun doute le réseau d'un modéliste perfectionniste!

Le voyage continue

Après une première journée et une nuit d'un long voyage, suivi de 2 premières journées fortes en émotions et en contacts humains, sans oublier des roulements sur des réseaux extérieurs qui permettent autant aux mécaniciens de prendre l'air et se dégourdir les jambes, qu'aux locomotives de montrer leurs qualités sur de longs alignements et des courbes généreuses, ce voyage continue...

Il n'y a pas que des réseaux privés à découvrir, mais aussi les localités et l'ambiance du pays qui a vu naître ce moyen de transport lourd qui a propulsé le monde dans la révolution industrielle.

Mais cela fera l'objet d'un autre article, plus long et riche en photos, que notre ami Cyril n'hésitera pas à composer, nous en sommes certains!